Start'Mosaïque

Mosaïque et carrelage 

Stéphane Borel

078 647 12 94

startmosaique@bluewin.ch

Atelier

Impasse de Notre Dame 28

1608 Chapelle

Fondé en: 2014

Années d'expérience: 30 ans

  • Mosaïque

  • Carrelage

"La fin de la création d’une mosaïque, qui peut durer des mois de travail, est l’aboutissement d’une œuvre, un peu comme une composition musicale où l’harmonie, la rythmique et les phrases mélodiques sont juxtaposées."

En quoi consiste votre métier?

Le but de mon métier, tel que je le conçois, est d’apporter une réflexion sur les valeurs de la mosaïque d’art, de réaliser des projets de mosaïques anciennes ou contemporaines et de les intégrer dans l’espace artistique, assurant ainsi leur mise en valeurs et leur durabilité dans le temps.

 

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?            

Dès mon jeune âge, à la maison, j’ai vu mon père réaliser des grandes mosaïques en pâte de verre. Lors de mon apprentissage de carreleur, j’ai été initié et suivi par deux mosaïstes de Ravenne et de Spilimbergo. Ma compréhension personnelle  de la mosaïque me donne une liberté d’expression, ainsi qu’une créativité sans frontière pour ce métier.  

 

Quelle formation avez-vous suivie?

J’ai suivi un apprentissage de carreleur avec obtention d’un CFC. Par la suite je me suis formé avec Adriana Cavallero, mosaïste diplômée de Ravenne, ainsi qu’avec Véronique Moser, pour la technique ancestrale du Raku.

 

Quelles ont été les étapes marquantes de votre parcours?

Travailler au côté de deux mosaïstes italiens pendant une longue période, découvrir les secrets et les techniques de pose, réaliser de nombreux travaux chez des particuliers. En parallèle, j’ai pu mener une carrière de musicien professionnel et de professeur à l’HEMU de Lausanne, tout en créant des œuvres dans l’atelier de mosaïque.   

 

Quelle est votre devise?

Ecouter le son de la pierre vibrer dans ses veines, gouter et ralentir le temps, rechercher la connaissance de la lumière qui émane de la matière, servir la précision et la continuité.

 

En quoi votre métier est-il un "métier d'art"?

Pendant des siècles, les mosaïques (peintures de pierre) nous ont enseigné sur les coutumes et la façon de chasser, de diriger une communauté, de s’habiller, de vivre, de comprendre le monde pendant les époques Byzantine, Grecque et Romaine. Les mosaïques d'aujourd’hui sont, pour la plupart d’entre elles, encore travaillées de la même façon (les outils, les techniques de coupe etc).  

 

Quelles sont vos principales sources d'inspiration?

Pour la création: les pages vides, faire le vide, être disponible, le ressenti. Les images d’une mosaïque s’imposent dans l’émerveillement et la nature abstraite de la création. Le choix des matériaux (tels que la pâte de verre, le marbre, l’or, le Raku etc…), agit comme catalyseur; il a le pouvoir à la fois de maintenir et de dissiper la lumière. Le travail du relief et le subtil mélange des couleurs expriment pleinement les sources d’inspiration.

 

Quelles sont les principales qualités requises pour exercer votre métier?

Les principales qualités requises sont une recherche de la connaissance des matériaux anciens et contemporains, ainsi que des enduits actuels et leurs supports. Une des qualités est de garder un grand respect des traditions et de percevoir notre métier dans la continuité. 

 

Quelles satisfactions retirez-vous de votre métier?

La fin de la création d’une mosaïque, qui peut durer des mois de travail, est l’aboutissement d’une œuvre, un peu comme une composition musicale où l’harmonie, la rythmique et les phrases mélodiques sont juxtaposées. Avec la peinture de pierre c’est pareil. Le relief et les couleurs créent cet aboutissement. La satisfaction est aussi de créer des tesselles et de pénétrer dans l’infiniment petit des montagnes de marbre (Carrare).

Quelles sont les difficultés particulières de votre métier?

La technique de coupe à la marteline et au tranchet est très studieuse et longue, afin de créer des milliers de tesselles. Il faut encore acquérir une connaissance des anciennes techniques de pose et de fabrication. En atelier, c’est le stockage des grandes plaques de marbre et des matériaux qui demande une grande place de rangement.

 

Quelles sont les plus beaux projets auxquels vous ayez pris part?

Parmi mes plus beaux projets je compte le travail d’équipe organisé par Adriana Cavallero à Ravenne (mosaïque de galets), la pose d’une grande mosaïqué romaine au sol à Sainte-Croix (travail réalisé par Adriana Cavallero), la réalisation des carreaux avec la technique du Raku, ainsi que les commandes réalisées pour des particuliers attachés à l’art de la mosaïque (mosaïque d’or, lave de Vésuve, émaux de Briare). 

 

Quelles sont vos plus grande et plus petite réalisations?

Grandes mosaïques:  Poséidon 1,30m x 1,30m, Triptyque 1,20m x 1,80m, projet en cours – Fresque grecque 1,80m x 2,80m. Petites mosaïques: Pétale de la fleur de vie ø15cm.

 

Quelle est votre anecdote préférée?

Lors d’un voyage à Venise pour assister à un concert à la Fenice en tant que spectateur, j’ai appris avec tristesse le décès du chef d’orchestre que je connaissais (j’avais joué sous sa direction à plusieurs reprises, je suis aussi musicien). En voulant profiter de ce séjour en Italie, le jour suivant je me suis rendu à la Maison Orsoni, maître verrier qui a le secret et une grande tradition dans la fabrication des smalti depuis 1888. J’ai frappé à la grande porte de l’atelier et la personne qui est venue m’ouvrir me signifia que je ne pouvais pas entrer. Sans savoir exactement pourquoi, je me suis présenté en tant que musicien et mosaïste et j’ai insisté dans ma demande de voir Monsieur Orsoni. A ma surprise, j’ai été reçu.

 

Comment voyez-vous l'avenir de votre métier?

En Italie les mosaïstes sont nombreux à Ravenne, à Spilimbergo, à Pietrasanta et dans tout le pays en général. En Suisse il est courant de voir des personnes qui pratiquent la mosaïque, mais très peu sont des professionnels. La culture manque, peut-être, pour réaliser des grands projets; cela a un prix qui, souvent, stoppe les initiatives. La confection d’une grande mosaïque prend plusieurs mois, voire une année, mais j’ai confiance en l’avenir de ce métier s’il est réalisé avec professionnalisme.

Grand rue 41

1304 Cossonay Ville

Suisse

  • Facebook
Prenez Contact

© 2019 AVMA - Association Vaudoise des Métiers d'Art