Formation en
Mécanique d'Art

logo-secrets-maitres-neg.svg 2021-06-14

Faire le pont entre l'Art et la Mécanique 

Formation en Mécanique d'Art

Formation en mécanique d'art

024 426 42 37
info@mec-art.ch
www.mec-art.ch


Formation
Centre professionnel du Nord Vaudois
Rue des Métiers 4
1450 Sainte-Croix



Fondé en: 2018

  • Facebook
Savoir Faire

Notre mission est de conserver des traditions ancestrales de l'Art de la Mécanique, et de les faire progresser sur les plans technologiques et artistiques.

Métier
"Il est essentiel de se montrer minutieux, d’avoir un réel intérêt pour l’art et la mécanique et d’aimer le travail bien fait. En mécanique d'art même ce qui ne se voit pas doit être beau."

En quoi consiste la formation en Mécanique d’Art?
Il s’agit d’une approche en immersion qui permet de s’initier à la mécanique d’art.

Pourquoi choisir cette formation?
C’est une expérience unique qui amène les participants(es) à découvrir le monde enchanteur de la mécanique d’art sous la houlette de Maîtres reconnus mondialement.

Quelle est la formation pré-requise?
Cette formation ne nécessite pas de connaissances en usinage mécanique mais uniquement de légères aptitudes manuelles. Il fait appel à la passion et la curiosité des participants(es).

 

Comment se déroule cette formation?
La formation dure 160 heures et se déroule à plein temps sur 4 semaines en été à Sainte-Croix. Elle allie la pratique et les visites dans les ateliers d’artisans et les musées de la région.

 

Quelle est votre devise?
« Avoir une passion ne suffit pas, il faut la partager, la transmettre afin qu'elle grandisse » Jean-Michel Bolens, enseignant et arrangeur.

 

En quoi cette formation relève d’un métier d’art?
La base de la mécanique d’art regroupe le savoir-faire de la fabrication des automates, des oiseaux chanteurs, de la boite à musique et de l’horlogerie artisanale. 

 

Quelle est la place de la créativité dans cette formation?
L’un de nos Maîtres, l’automatier et sculpteur François Junod, l’explique ainsi : « Une curiosité insatiable pour comprendre le génie mécanique qui engendre la magie du mouvement ».

 

Quelles sont les principales qualités requises pour exercer ce métier?
Il est essentiel de se montrer minutieux, d’avoir un réel intérêt pour l’art et la mécanique et d’aimer le travail bien fait. « En mécanique d'art même ce qui ne se voit pas doit être beau » Victoire Halter, bijoutière et décoratrice en horlogerie.

 

Que disent les étudiants de cette formation?
Ils se montrent tous enthousiastes de découvrir à quel point
« la main prolongée d’un outil ouvre un terrain de jeu presque illimité pour réaliser un rêve mécanique fou » selon les mots d’un autre de nos Maîtres, Denis Flageollet, horloger. Ils entrent dans un monde peu connu avec cette formation en ressortent, pour leur plus grand bonheur, avec une pièce-école créée de leurs mains.

 

Quels sont les défis de cette formation?
Canaliser son énergie vers un apprentissage de la main et
« faire surchauffer ses méninges pour résoudre l’énigme de la mécanique de rêve qui anime une pièce unique », comme le dit notre troisième Maître, Nicolas Court, automatier et horloger.

 

Quels sont les plus beaux projets réalisés?
Les pièces écoles, qui changent chaque année, sont la clé de voûte de cette expérience.

 

Quelles sont vos plus grandes et plus petites réalisations en dimensions ?
Les pièces s’échelonnent entre 20 cm et 2 m.

 

Quelle est l’anecdote la plus marquante?
Sans doute l’émerveillement d’un participant laissant exploser sa joie lors des premiers signes de vie de la pièce-école sur lequel il travaillait.

Comment voyez-vous l’avenir de ce métier?
Le retour à l’authenticité se ressent de plus en plus. Il y a une demande pour le vrai, le beau, l’unique. Les métiers d’art ont un réel avenir, d’autant plus s’ils allient le savoir-faire traditionnel aux nouvelles technologies qui permettent de les réinventer et de parler davantage à la jeune génération.