Marianne Dubuis

Art du papier découpé 

Découpeuse de Papier

    Marianne Dubuis

    026 924 50 69

    decoupage@mariannedubuis.ch

    www.mariannedubuis.ch

    Atelier
    Route de La Ray 34
     
    1660 Château d'Oex


    Fondé en: 1979 

    Savoir Faire

    Années d'expérience: 43 ans

    • Découpe de papier

    Métier
    "Les émotions de ceux qui regardent mon travail.
    Toucher les gens, être au plus juste de mon ressenti.
    Reconnaissance de mon expérience
    ."

    En quoi consiste votre métier ?
    Découpage papier. Pour tableaux ou mandats divers pour entreprises.


    Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
    Créativité, besoin d’expression artistique.


    Quel formation avez-vous suivie ?
    Autodidacte. Formation « au long cours » en indépendante.


    Quelles ont été les étapes marquantes de votre parcours ?
    Début professionnel reconnu en 1979.
    Exposition permanente à la galerie du hameau à Verbier de 2003 à 2011.
    Engagement pour créer la nouvelle ligne Cailler de 2015 à 2021.
    Exposition conséquente pour 40 ans de découpage au Hüsy à Blankenburg en 2019.

     

    Quel est (ou serait) votre devise ?
    «  La tradition, c’est la transmission du feu et non l’adoration du feu », citation de Gustav Mahler.

     

    En quoi votre métier est-il un métier d’art ?
    Créativité. Imaginer et créer chaque découpage en pièce unique.
    Me renouveler en permanence.
    Créer au plus près de mes émotions.

     

    Quel sont les principales sources d’inspiration ?
    Emotions provoquées par la beauté (nature / amour / liens / Terre et Vie).

     

    Quelles sont les principales qualités requises pour exercer votre métier ?
    Patience / créativité / mémoire « photographique » / besoin d’expression sans égo.

    Quelles satisfactions retirez-vous de votre métier ?
    Les émotions de ceux qui regardent mon travail.
    Toucher les gens, être au plus juste de mon ressenti.
    Reconnaissance de mon expérience.

     

    Quelles sont les difficultés particulières de votre métier ?
    Toujours se renouveler, ne pas céder à la facilité de reproduire « ce qui marche ».
    Devoir être « commercial » pour être reconnue.

     

    Quelles sont les plus beaux projets auquel vous avez pris part ?
    Créer une nouvelle ligne d’emballage et publicité pour Cailler.
    Créer une nouvelle ligne de motifs pour bijoux (Gexist) dès 2020.
    Expositions communes et personnelles.

     

    Quelles sont vos plus grandes et plus petites réalisations en dimensions ?
    80 cm / 70 cm.
    2 cm / 2 cm.

     

    Quelle est l’anecdote la plus "croustillante" de votre vie professionnelle ?
    Fréquente question « où achetez-vous vos dessins pour découper ? ».

     

    Comment voyez-vous l’avenir de votre métier ?
    Un métier d’art partant d’une tradition, pour continuer à vivre, doit s’adapter, surprendre, apporter de la modernité, ou rester dans le « traditionnel », mais de manière fluide, non figée. Chercher à exprimer les émotions, et non « répéter » des sujets, de la même manière que nous changeons, que la vie change, la façon de créer et l’infinie possibilité de le faire change aussi.
    Rendre vivant cet art est mon but…